Sortie Marche/course sur parcours de santé (test)

Bonjour tout le monde,

 

Réveil en pleine forme ce matin et j'en profite pour faire une dernière grâce matinée car demain matin reprise du travail.

Petite sensation de raideur au tendon d'Achille ce matin mais je peux me tenir sur la pointe du pied sans souci ainsi que marcher normalement ce qui est rassurant.

Je commence aussi ce matin une cure d'un mois de spiruline que l'on ma conseiller à plusieurs reprises.

Le détail :

http://www.diabetendurance.org/spiruline.html

La météo n'est absolument pas clémente et je pense à mes amis Tgviste qui sont actuellement sur un Trail dans le Mont Blanc.

http://www.aiguillesrouges.fr/accueil.php

 

Mes soins pour mon tendon seront :

  • Marche/course sur parcours de santé pour obtenir un terrain souple
  • Port des manchons de compressions Booster
  • Etirement souple
  • Application de pommade décontractile 
  • Electo-stimulation
  • Beaucoup d'eau
  • Et une fois que cela ira mieux, j'allongerai la partie course à pied

 

Je reste la matinée chez moi à m'occuper de mes deux sites et faire quelques recherches sur internet et préparer mes affaires pour la reprise du travail.

Par contre en milieu d'après midi, je décide de faire une sortie marche et course à pied car je ne sens plus aucune douleur au tendon et me pose la question s'il ne s'agit pas d'une douleur musculaire suite à la reprise et j'ai envie de sortir surtout que la pluie cesse de tomber afin de m'aérer la tête.


La charte de l’UltraFOndu :

Véritable profession de foi d’Ultrafondus, et texte fondateur un brin déjanté, la charte de l’UFO dresse un portrait de ce que pourrait être un coureur d’ultra-endurance. Chaque mois, nous profiterons de l’un de ces articles pour vous faire découvrir une facette de ce sport.

Art. 1 - À partir de 42,196 km parcourus d’une traite essentiellement en courant, tu es un UFO.
Art. 2 - Quand l’UFO doit choisir comment perdre son temps, il va courir.
Art. 3 - La blessure est la pire hantise de l’UFO, car elle l’oblige à s’arrêter.
Art. 4 - L’UFO peut chercher la performance, mais c’est juste pour courir plus longtemps ensuite.
Art. 5 - L’UFO court partout, tout le temps, vêtu comme il peut. Il est tridimensionnel.
Art. 6 - L’UFO est un animal (forcément) paisible (évidemment).
Art. 7 - L’UFO est têtu et il a une idée fixe... devinez laquelle (oui, celle-là aussi... mais l’autre également).
Art. 8 - Par extension, l’UFO aime tout ce qui est long, exagéré et difficile.
Art. 9 - L’UFO aime échanger ses expériences sur tous les domaines, pourvu que ça le fasse courir plus longtemps.
Art. 10 - L’UFO n’a pas peur d’aller courir tout seul, ni la nuit, ni en rase campagne.
Art. 11 - L’UFO jeune mesure en kilomètres, l’UFO expérimenté calcule en heures et en jours, l’UFO sage se projette dans les années.
Art. 12 - Au stade ultime de l’accomplissement, la course à pied n’est plus ni une contrainte, ni une fin en soi. Elle est naturelle, au même titre que la marche ou la respiration.
Art. 13 - L’UFO a le sens du rythme et cherche le mouvement perpétuel.
Art. 14 - L’UFO peut choisir d’être tout le contraire de ce qui précède si ça lui chante.

 

Séance de Marche/Course


 

Résumé de la séance :

Je vais faire cette séance avant tout en marchant et de temps en temps en petite foulée et ainsi faire travailler mon mollet mais surtout tendon et ainsi comprendre d'ou proviens cette douleur. Avec cette météo, je mets une tenue longue de course à pied mais surtout mes manchons de compression Booster.

1er tour :

Arrivée sur place, pas de soucis particulier et je suis sur un terrain souple en petite foulée et marche (50 mètres/50 mètres) sans forcer. Je retrouve à ce moment là mon ami Raimond qui est sur son VTT et nous discutons un peut. Celui-ci continu sa séance et ainsi je vais rester attentif à mes sensations et à la moindre douleur.

J'évite pour le moment les bosses et descentes et marche par prudence.

2ième tour :

Tout va bien et de bonne sensation, aucune douleur au tendon et j'allonge cette fois la partie course à pied (100/50). De bonne sensation et sur la fin j'allonge un peut la foulée ce qui est bon mais je sens que mon mollet est encore un peut raide et je marche un peut. je rentre à mon domicile en alternant course et marche et je n'ai pas de douleur au tendon malgré le terrain ce qui est bon signe mais je pense que mon mollet n'a pas encore récupéré de sa dernière blessure.

Etirement léger en rentrant et application de pommade et mise des manchons de récupération ;o)

C'est bon pour le moral !!!!!

 

Observation :

Je sens par moment que le mollet est raide mais sans plus mais je ne force surtout pas.

http://connect.garmin.com/activity/50619776

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.