La musculation et l’endurance contre le diabète

Une étude Américaine, une étude européenne et diverses autres analyses ont montré que les activités physiques y étaient pour beaucoup dans la prévention contre le diabète. La musculation et l’endurance forment un vrai duo contre le diabète, une alliance maintenant prescrite par la plupart des médecins traitant cette maladie. L’endurance tient une importante place dans l’amélioration de l’état d’un diabétique. En effet, les exercices comme la marche et le jogging sont encore plus efficaces lorsque la durée est plus longue.

Cependant, étant donné que certaines morphologies comme l’obésité ne peuvent pas assurer la durée d’effort nécessaire, l’entraînement de résistance, soit la musculation présente autant de bienfaits que l’endurance. Le diabète est, en effet, dû à la baisse de la sensibilité à l’insuline, et d’un point de vue scientifique, la contraction musculaire peut améliorer ce symptôme en simulant la présence de l’insuline dans le corps du diabétique.

Quelques conseils de musculation et d’endurance contre le diabète

La non-pratique d’une quelconque activité physique peut être considérée comme une augmentation des risques de maladie. Dans le cas du diabète, des études ont pu démontrer que 7% des personnes atteintes de diabète étaient liées à l’inactivité physique. La musculation et l’endurance sont ainsi considérées comme un duo contre le diabète car les avantages sont considérables : réduction des risques de diabète et amélioration de l’état d’un diabétique.

Il est ainsi conseillé de faire des exercices de musculation régulièrement. Un homme assidu dans sa pratique, soit de 30 minutes par jour et 5 fois par semaine, réduirait ses risques de diabète de 34%. Si ces exercices sont accompagnés d’un sport d’endurance, le risque serait réduit à 59%. Un diabétique modérément sportif pourrait aussi réduire ses risques de décès de 38%.